Expédition en haute altitude

Expédition en haute altitude

La Bolivie, c’est bien connu, il y a beaucoup d’endroits en haute altitude. Nous partons aujourd’hui d’Uyuni, petite ville très touristique (il y a plus de 100 agences touristiques dans la ville) pour une expédition de 3 jours et 2 nuits qui nous conduira jusqu’au Chili, en passant par des cols à presque 5000 mètres d’altitude.

Premier jour : le Salar d’Uyuni

Audrey devant l'étendue immense
Audrey devant l’étendue immense

Incontournable pour tout visiteur, le Salar d’Uyuni est une immense étendue de sel. Il contient aussi d’énormes réserves de divers minéraux et de lithium, ce qui commence à faire une belle manne financière pour le pays puisque le monde entier en veut pour fabriquer les batteries de téléphones et autres.

un pur cristal de sel
un pur cristal de sel

Puisque nous sommes en pleine saison des pluies, eh bien… il fait un soleil écrasant, mais par chance le salar est recouvert d’une petite pellicule d’eau (environ 1 à 2 centimètres), ce qui le transforme en miroir géant.

Pour s’y rendre, on prendra le 4×4.

Oh ! dans mon chapeau !
Oh ! dans mon chapeau ! (photo classique des touristes au Salar, mais c’est toujours marrant)

Je ne vous raconte pas la négociation avec l’agence, mais en gros quand vous irez il faut savoir que :

  • il ne faut pas demander un tour en anglais mais en espagnol, c’est moins cher
  • or, tous les chauffeurs parlent anglais parfaitement, et certains aussi coréen ou français ou allemand (certains ont pour consigne de ne pas le dire, mais rapidement quand ils ont 100% du véhicule qui ne pige rien, ils passent en anglais comme par miracle)
  • donc vous aurez le bilingue au prix du standard !
  • mais ça ne marche que si vous êtes assez pour « motiver » le chauffeur-guide-cuisinier-photographe
Happy family
Happy family

L’autre solution est, soit de parler espagnol, soit de trouver dans le groupe une personne bilingue. Il y a 6 clients par véhicule, nous avons donc rencontré à cette occasion la sympathique Viviana, prof de maths de la Pampa en Argentine. On vous propose bien sûr un supplément pour ne pas avoir de 6e personne, c’est à éviter si vous voulez rencontrer des gens.

Où est l'horizon ?
Où est l’horizon ?

Pour le prix, il est facile d’obtenir une remise : il faut juste demander ! On a terminé autour de 750 Bs par personne ce qui est le tarif classique des touristes.

en famille devant les nombreux 4x4
en famille devant les nombreux 4×4

Et donc voilà pourquoi il y a une sixième personne sur la photo miroir en haut, c’est Viviana ! (mais comme elle est toute petite, elle est celle qui est à gauche sur la photo).

Pigeon land

Avant d’arriver au Salar, il y a un arrêt « voyage casserole » où tous les gentils pigeons vont acheter une merdouille pour se déculpabiliser d’avoir plus de fric que les Boliviens du coin. J’y croise un anglais qui fait un tournage sur le sujet. On se marre en voyant les dizaines d’étals débordant des mêmes objets à touristes. Mais pour se rendre compte de l’ampleur de l’industrie touristique, voici une petit vidéo !

 

Édifiant n’est ce pas ? Bah, Seb nous avait prévenus que c’était ultra-touristique, et vu comme l’endroit est magnifique on comprend l’afflux de visiteurs. Il y a juste un grand bout de chemin à faire dans le domaine de l’éthique, mais ça viendra probablement un jour 🙂 On prend les fameuses photos du Salar en mode miroir, on en profite bien !

Audrey et Chloé devant le drapeau coréen
Audrey et Chloé devant le drapeau coréen

On visite bien sûr l’hôtel de sel (c’est pas terrible, sauf si vous voulez aller aux toilettes, là c’est terrible, ça dépasse tout ce que l’imagination humaine peut concevoir en termes d’abjection et de saleté, mais c’est gratuit si vous avez plus de 60 ans). Chloé prend la pose avec Audrey devant le drapeau de Corée du Sud (on n’y est pas allés, le monde est trop grand !!), on aurait bien aimé le drapeau européen ou à la rigueur le drapeau français mais ils n’étaient pas là. Sniff ! Pourtant la masse grouillante de touristes est composée d’une grosse proportion d’Allemands et de Français, mais aucun n’a apporté son drapeau ! A leur décharge nous non plus, mais on a une excuse : il n’était pas prévu qu’on vienne en Bolivie !

Les filles font un clip, accrochez-vous c’est en anglais !

 

Le midi, on mange au coeur du salar. C’est la première fois qu’on mange dans le désert les pieds dans l’eau !

en 4x4 sur le salar d'Uyuni
en 4×4 sur le salar d’Uyuni
le Dakar est passé ici
le Dakar est passé ici
Pique nique dans le désert avec les pieds dans l'eau !
Pique nique dans le désert avec les pieds dans l’eau !

Il est temps de partir, l’expédition continue !

Photo traditionnelle au Salar d'Uyuni
Photo traditionnelle au Salar d’Uyuni

Le coucher de soleil est épatant. Cet endroit est absolument miraculeux ! Avec Viviana, on s’aligne tous pour la photo traditionnelle du Salar : tous les touristes font ça, mais c’est bien rigolo.

Splendide coucher de soleil
Splendide coucher de soleil

Ensuite, on fait la petite vidéo qui va bien, et on part pour la suite de notre expédition. Aujourd’hui, le soleil a fait des ravages. Malgré une couche de crème solaire indice 50 toutes les heures, et un litre d’eau bue par personne, on est totalement déshydratés et les coups de soleil sont légion ! L’altitude, le sel, le vent et le soleil sont trop forts !!

 

A très vite…

 

6 réactions au sujet de « Expédition en haute altitude »

  1. superbe! Il y a des effets de reflets magnifiques. J’ai eu droit aux dessins de sels grâce au vent mais j’aime beaucoup le style miroir. C’est… totalement différent.

    La vidéo des 2 loulous : What’s the F…!!!!??? :-p
    les 2 ombres au loin en mode « i’m a poor lonesome cowboy », Olive et Chrystel?

    content que ce soit une si belle « saison des pluies »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.