Granada, la bombe du Nicaragua

Granada, la bombe du Nicaragua

Granada, la bombe du Nicaragua

Jeu de mots pas très fin j’admets, mais je n’avais rien en tête au moment d’écrire ce titre. Car on ne pond pas du titre au kilomètre, ou alors il faut accepter de rester dans le « titre-à-clics » (en vulgaire : pute-à-clics) qui n’est franchement pas toujours rigolo quand on est l’auteur. Bin oui, parce que ça consiste à manipuler le lecteur pour qu’il clique.

découverte Hotel La Gran Sultana (arrivée de nuit)
découverte Hotel La Gran Sultana (arrivée de nuit)

Alors que là, je n’ai rien à vendre, donc aucune raison de « tricher » vis-à-vis du lecteur.

En même temps, quand on découvre Granada, on a vraiment envie de vous le faire partager. Le Nicaragua, comme vous le savez, n’est pas un pays riche. Donc les prix sont très raisonnables, et donc on a pu se payer un petit luxe, un hôtel haut-de-gamme (traduction : 3 étoiles, faut pas déconner) et franchement la qualité et le service sont au top !

Visite en vidéo de La Gran Sultana, hôtel au cœur de la ville.

 

Le marché : contact avec la vie réelle

 

la file de taxis arrivant au marché
la file de taxis arrivant au marché

Comme à notre habitude avec Chrystel, rien de tel pour découvrir la « vraie » vie locale que d’aller au marché. Oui je sais, ça n’est pas recommandé par les guides pour gentils touristes bien dressés, mais puisque notre hôtel est à moins de 100 mètres, on y va quand même. La rue est envahie par une file permanente de taxis qui amènent et emportent des clients du marché. Oui, dans ce pays, on vient au marché en taxi ! Il faut dire que les tarifs sont terriblement raisonnables : moins de 1€ la course pour traverser la ville, à partager par les occupants, on comprend mieux !

Les prix sont très bas, ici on paye en Cordobas
Les prix sont très bas, ici on paye en Cordobas

C’est un joyeux concert de klaxons qui crée un fond sonore pour le marché. On y trouve comme toujours des stands aussi divers qu’intéressants : de la belle viande et des poissons ruisselants (préparés devant vous bien sûr, tout est bon pour attirer le client), superbes fruits et légumes frais, vêtements en tout genre, accessoires de téléphonie, dizaines de sortes de riz, chaussures par cartons énormes, et même ici et là quelques gargotes à barbecue en plein marché pour vous remplir l’estomac à toute heure, pour un prix défiant toute concurrence.

le marché à Granada, Nicaragua
le marché à Granada, Nicaragua

On a goûté des Nipero (en français des nèfles) pour 0,10€ pièce : ce sont des fruits doux qui sont utilisés pour faire des gâteaux ici.

Ambiance réelle à son maximum ! On est vraiment dans le vrai Nicaragua.

Du riz de toutes les sortes
Du riz de toutes les sortes
alors Charlie, ça arrive ces saucisses ?
alors Charlie, ça arrive ces saucisses ?*

Et contrairement à ce qu’on a pu nous dire ici ou là, on se sent en sécurité. Bien sûr il ne faut pas étaler ses billets à tous les regards, mais franchement il ne faut faire ça nulle part de toute façon. On reste sur nos gardes, c’est l’aventure mais restons attentifs. En fait, la plupart du temps, ce sont les locaux qui sont étonnés de nous voir ici. Les touristes ne viennent pas par là habituellement !

On passe des légumes aux vêtements en passant par les accessoires pour portables
On passe des légumes aux vêtements en passant par les accessoires pour portables

Les gens rigolent, ils sont souriants, et pourtant ils travaillent dur pour gagner leur vie. Le marché est actif tous les jours, de très tôt le matin jusqu’à la tombée de la nuit… Qui a lieu vers 18 h, eh oui ici il fait nuit tôt.

On trouve de tout au marché de Granada
On trouve de tout au marché de Granada
Le boucher n'est pas commode ?
Le boucher n’est pas commode ?
Le kérosène en vente en station service ?
Le kérosène en vente en station service ? On fournit même les bidons !
Tût tût
Tût tût
La vendeuse de nèfles
La vendeuse de nèfles
petit stand de fromage
petit stand de fromage et d’oeufs
Au moins les choses sont claires...
Au moins les choses sont claires… Ici, ils ne sont pas copains avec le président des USA
le bus passe en plein milieu du marché, les stands s'écartent et les passagers achètent par la fenêtre
le bus passe en plein milieu du marché, les stands s’écartent et les passagers achètent par la fenêtre
le marché à Granada
le marché à Granada, sur fond d’église coloniale

 

(*) référence évidente à une réplique bien connue de Snatch

Visite en couleurs de Granada

En dehors de ça, la ville est très colorée, et massivement imprégnée d’ambiance coloniale. On passe d’un quartier riche à un quartier pauvre en une rue. Démonstration en photos : comptez le nombre de couleurs différentes pour les bâtiments !

fleuriste
le stand d’une fleuriste à la sortie du marché
il y a beaucoup de charrettes à cheval ici
il y a beaucoup de charrettes à cheval ici

 

La visite de la ville continue avec son incontournable place centrale, en face de la grande cathédrale.

le parc central
le parc central, avec palmiers, fontaine, kiosque et oiseaux
il y a bien sûr des églises partout
il y a bien sûr des églises partout
à l’extrémité Est de la ville, il y a le grand Lac Nicaragua
à l’extrémité Est de la ville, il y a le grand Lac Nicaragua
je continue ma visite de la ville, le soir commence à arriver
je continue ma visite de la ville, le soir commence à arriver
La police est très occupée
La police est très occupée
Façade de la grande cathédrale de Granada
Façade de la grande cathédrale de Granada
du vert, du jaune, du bleu, du rouge...
du vert, du jaune, du bleu, du rouge…
Test d'un plat local : du manioc et du chou à la couenne de porc (frite)
J’ai testé pour vous le Vigoron, un plat local : du manioc et du chou à la couenne de porc (frite)
il y a des palais où on peut regarder :)
il y a des palais où on peut regarder 🙂

Et autant vous le dire, il faut avoir le cœur bien accroché. C’est pas mauvais, mais franchement j’ai mangé meilleur !

Un peu plus loin, en se baladant, on tombe devant l’entrée d’un palais. La porte est ouverte, j’en profite pour jeter un œil et faire une photo. C’est super joli !

Mais le temps passe et l’après-midi va bientôt se terminer. J’en profite pour faire quelques dernières photos, dont celle du volcan où nous irons cette nuit.

Le volcan qui domine Granada
Le volcan qui domine Granada
vue sur la ville depuis la terrasse
vue sur la ville depuis la terrasse

On va manger, ce soir, l’aventure nous attend !

7 réactions au sujet de « Granada, la bombe du Nicaragua »

  1. Je n’ai pas vu Snatch, dommage à priori.
    Sinon, la bande son, c’est pour l’ambiance du marché ? On entend bien les Klaxons !

    Magnifique hôtel !

    1. Oui le son c’et l’ambiance sonore du marché tout simplement.
      Snatch, ça se trouve pas trop difficilement, ça vaut le temps qu’on y passe à mon humble avis. Je crois qu’ils ont même fait une série qui en est inspirée (pas vu par contre).

  2. magnifique granada.
    d autres photos de bouffe, encore !!
    prends un tshirt fuck trump pour aller aux US …

        1. Je connais des gens qui sont allés à Cuba et qui m’ont dit que les cigares vendus aux touristes sont à des prix trop élevés pour être intéressants. J’en resterai à la première conclusion ! (du prochain article)

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.