La bataille de Gettysburg

La bataille de Gettysburg

La bataille de Gettysburg, c’est un tournant majeur dans un truc qui, hélas, n’est pas enseigné en France dans les cours d’Histoire (ou peut-être après le bac, pour certains spécialistes). Pourtant, la guerre de Sécession a été en de nombreux points une répétition (ou un laboratoire d’essais, si on préfère) de la première guerre mondiale : inventions et améliorations des tranchées, du fil de fer barbelé ou de la mitrailleuse, des camps de prisonniers et des boucheries massives pour une colline…

Nous avons donc visité aujourd’hui Gettysburg, lieu de la bataille éponyme, et plus précisément son National Military Park : comme quoi on peut faire du tourisme intelligent avec un drame du passé.

Résumé rapide de la bataille

Le Sud, mené par le général Lee, a vraiment failli gagner contre l’Union (le Nord). La bataille a duré quatre jours. Finalement, le Sud a perdu et ne s’en est pas remis. La victoire n’a été due qu’à une suite de malchances du Sud et à une défense héroïque du Nord.

La visite

Cyclorama de Gettysburg, PA
Cyclorama de Gettysburg, PA

Au visitor center, tout ça est mis en oeuvre avec brio : film explicatif (on jubile en voyant que nos trois ados ont compris le film qui pourtant était en anglais) puis une immense fresque à 360° illuminée et sonorisée comme un film : on appelle ça un cyclorama. Et bien sûr, un musée très bien fait, avec uniformes, canons réels, outils du petit chirurgien militaire (beurk) et des extraits authentiques de papiers signés Lincoln.

au musée de Gettysburg
au musée de Gettysburg

Oui, c’était le président de l’époque.

Donc une fois de plus, bravo, une très belle réalisation, bien que nous ne soyons ni des fans de militaria, ni des passionnés de la guerre de sécession.

Plein Sud

Et on continue notre périple, cette fois-ci vous le savez, on va à Washington DC, capitale fédérale des Etats-Unis. Pour s’y rendre, on va passer par la Virginie et le Maryland.

Autoroute à l approche de Washington DC
Autoroute à l approche de Washington DC

Comme c’est le jour de l’anniversaire du président Trump, on va manger avec lui ce soir à la Maison Blanche.

Non, je déconne, j’ai des bons plans, mais pas celui d’aller dîner à la Maison Blanche. Ni même de pouvoir y entrer pour visiter, ce privilège étant maintenant réservé aux citoyens américains référés par leur sénateur… Du coup, c’est pas grave, on va aller à l’imprimerie à la place.

L’imprimerie ?

Merci pour l aide !
Merci pour l aide (pas évident le système de recharge des cartes de métro ici, et pourtant on a pas mal d’expérience !)

Oui. Il y a à Washington (et à Fort Worth, au Texas) le Bureau of Engraving and Printing, qui est le lieu où les Etats-Unis impriment leurs billets de banque : les célèbres dollars ! Pour y aller, on prendra le métro, car espérer se garer à Washington DC en centre-ville relève de la pure utopie. On commence à avoir l’habitude des métros et de leurs systèmes de cartes à recharger. Bon, ici, ils ont voulu la jouer compliqué, puisque en plus de prépayer votre carte, il faut savoir à l’avance le montant de votre trajet (à la japonaise) mais il faut le dire à la machine avec une série de pressions sur des boutons où aucun retour arrière n’est possible, sauf à recommencer du début. Au bout de 6 essais (dont 4 avec l’aide de l’agent en charge présente sur place), on finit par avoir nos cartes de métro. Sauf qu’on est maintenant en heure de pointe, et que le tarif a changé, tant pis, c’est la vie !

Nous arrivons donc à l’imprimerie de la monnaie américaine.

Le million, le million !
Le million, le million !
La façade du BEP
La façade du BEP, d’un style néoclassique qui est quasi-généralisé à Washington DC

Entrée gratuite, mais photos et vidéos interdites. Vous aurez donc en illustration notre ticket d’entrée (c’est gratuit mais il faut un ticket, ne cherchez pas, c’est juste absolument idiot) et une démo d’un million de dollars en vrais billets…

Tickets gratuits mais obligatoires
Tickets gratuits mais obligatoires

Ils ont pris la peine de préciser qu’il était sous alarme : il doit donc y avoir des abrutis qui pensaient pouvoir partir avec !

La visite est instructive. Chloé aurait aimé pouvoir tamponner elle-même quelques billets. Audrey a préféré l’imprimerie à Gettysburg « parce que c’était bien satisfaisant ». Eve aimait bien la machine qui met les petits rubans de papier blanc autour des liasses de billets neufs.

On est restés à regarder bosser les gars pendant plus d’une heure : oh bien sûr, je crois que tout le monde aimerait avoir une planche souvenir à la fin de la visite 😉

Et c’est tout ?

Devant le Washington Monument
Devant le Washington Monument

Non. On a continué notre première découverte de Washington par l’un des monuments les plus représentatifs : en plus c’est facile, il s’appelle le « Washington Monument ». C’est une sorte de grosse obélisque, en fait.

Et bien sûr, on voit de là tout l’alignement de musées et de pelouses jusqu’au Capitole, qu’on ira visiter bientôt (sur réservation, mais tickets gratuits, ah ah ah).

Il fait très beau, alors on se goinfre de glaces au petit camion musical qui va bien (tarif touristes). Miam, hein les filles ! Comme quoi depuis la Russie, on n’a pas perdu les bonnes habitudes.

Première chose à faire : une glace !
Première chose à faire : une glace !

Sur la pelouse, des jeunes américains jouent au base-ball. Ici, on a le droit de marcher sur la pelouse !

Le Capitole semble bien loin !
Le Capitole semble bien loin !
On a beaucoup marché aujourd'hui, une petite pause fait du bien
On a beaucoup marché aujourd’hui, une petite pause fait du bien

Demain, nous allons visiter le Pentagone (oui, là aussi, tickets gratuits etc) et j’espère pouvoir faire des photos de la Maison Blanche.

 

 

 

 

 

3 réactions au sujet de « La bataille de Gettysburg »

  1. Des photos de la maison blanche !!!????

    Remember the train station ‘s Denver.

    Tu aimes vivre dangereusement ! 😆

  2. On ne peut plus faire de photos de la Maison Blanche ?
    Pourtant, ce n’est pas une lumière qui l’occupe …

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.