les chutes d’Iguazu, côté Argentine

les chutes d’Iguazu, côté Argentine

Fisherman’s friend

La plupart des gens vous diront que c’est le côté le plus joli, et ils ne mentent pas. Le côté brésilien est déjà particulièrement impressionnant, mais quand ensuite on va du côté Argentine, on se prend un second effet kisskool, qui rappelle un peu le coup de poisson de la pub pour les bonbons Fisherman’s Friend : oui monsieur, moi aussi j’ai donné de mon temps pour avoir une culture pub digne de ce nom, à l’époque ça s’appelait la nuit des publivores, mais revenons à moutons : aujourd’hui on visite les chutes du côté argentin.

Comme hier, même cirque : bus, ticket d’entrée, parc national. On vous propose même de vous prendre pour un gros feignant en vous transportant dans un petit train touristique ridicule. Mais n’écoutant que notre courage, nous irons à pied jusqu’au bout, non mais ! Et on ne regrette pas, l’approche est magnifique, et on a droit à quelques singes avant ceux qui sont « pris d’assaut » par les hordes de ploucs sortant du train.

Iguazu côté Argentine : entrée du parc
Iguazu côté Argentine : entrée du parc
Iguazu côté Argentine : des singes
Iguazu côté Argentine : des singes
Un joli petit singe nous observe
Un joli petit singe nous observe

Il y a grosso modo trois choses à faire de ce côté : visiter les chutes depuis le bas « circuito inferior« , ou par le haut « circuito superior« , ou prendre la passerelle sur la rivière pour admirer le déversoir monumental qu’on a déjà vu depuis le Brésil : la gorge du Diable. Je ne vais pas vous faire lambiner, cet endroit est colossal. Alors voici ce que ça donne, en images !

Circuito Superior : les chutes d’Iguazu vues d’en haut

il n'y en a qu'un, mais il est bien placé pour que tous les touristes le voient !
il n’y en a qu’un, mais il est bien placé pour que tous les touristes le voient !
au début, on se croirait dans le bayou... puis tout à coup, on découvre les chutes
au début, on se croirait dans le bayou… puis tout à coup, on découvre les chutes
la quantité d'eau est ahurissante
la quantité d’eau est ahurissante
accès interdit....
accès interdit….
Urbex en pleine nature !
Urbex en pleine nature !
Ambiance urbex avec des passerelles désaffectées
Ambiance urbex avec des passerelles désaffectées
Un autre point de vue sur les chutes. Clairement, il n'est pas possible d'avoir tout en une seule photo.
Un autre point de vue sur les chutes. Clairement, il n’est pas possible d’avoir tout en une seule photo.
Iguazu côté Argentine
Iguazu côté Argentine
Il n' a pas que des oiseaux noirs !
Il n’ a pas que des oiseaux noirs !
des touristes prennent en photo des singes...
des touristes prennent en photo des singes…
La gorge du Diable, la puissance à l'état pur
La gorge du Diable, la puissance à l’état pur

Il y a tellement de vapeur et d’embruns partout ici qu’on se croirait sous la pluie, alors qu’en réalité il fait beau ! Mais ça colle des gouttes sur l’objectif (et je n’ai pas un appareil tropicalisé, donc je fais un peu attention).

Ces images ne rendent malheureusement pas honneur à l’énormité de cette merveille naturelle, mais j’espère que ça vous donnera un petit ordre d’idée. Et je confirme ce que j’ai écrit plus haut : cet endroit vaut le voyage !

Circuito Inferior : les chutes vues d’en bas

Ou précisément en fait, du milieu de la hauteur. On peut aussi aller en bas, et même traverser un bras de rivière en bateau pour aller sur l’île centrale, mais on n’a pas eu le temps tellement le site est énorme. A noter quand vous irez, ledit bateau est inclus dans le prix de l’entrée du parc côté Argentine. Il y a d’autres bateaux payants aussi, mais ils ne sont pas vraiment intéressants.

jungle tropicale
jungle tropicale
il y a des singes même quand il n'y a pas de touristes
il y a des singes même quand il n’y a pas de touristes
non, ce n'est pas un silure mais ça fait bien 2 mètres
non, ce n’est pas un silure mais ça fait bien 2 mètres
Gigantisme naturel
Gigantisme naturel
Même en panoramique c'est trop grand !
Même en panoramique c’est trop grand !
Lenny au bord du gouffre (il a le vertige)
Lenny au bord du gouffre (il a le vertige)
Oui, de près c'est vraiment très humide
Oui, de près c’est vraiment très humide

Retour à l’auberge

Après avoir passé 6 heures à errer dans cet environnement démentiel, humide et magique, on se décide à rentrer à l’auberge. Après s’être séchés, on se dit qu’il est temps de fêter cette découverte !

Hélas, au moment de faire la vaisselle, le tuyau d’évacuation de l’évier se déplopse (il fait plop et se détache, quoi), heureusement Lenny était là avec son fidèle scotch, il nous répare ça en deux minutes. Bravo Lenny !

soirée à l'auberge, un petit vin d'Argentine bien mérité
soirée à l’auberge, un petit vin d’Argentine bien mérité
soirée à l'auberge : Lenny répare l'évier
soirée à l’auberge : Lenny répare l’évier

2 réactions au sujet de « les chutes d’Iguazu, côté Argentine »

  1. L’accès à l’île était ouvert? Suite à un éboulement, il n’était pas possible d’y aller il y a 2 mois.

    De mon côté, par manque de temps, j’avais pris le train (compris dans le prix d’entrée) et pourtant j’ai trainé pas loin de 7h sur place.

    Je ne peux que confirmer tout ce que raconte Olivier.

    Je vais faire mon maître Capello 😉 concernant l’ambiance Urbex : Bien que mon espagnol ne soit pas bon, j’ai demandé ce que c’était exactement et on m’a expliqué que lors de précédentes inondations , les anciennes passerelles, construites en béton ont été emportées par les eaux.

    C’est pour cela que désormais elles sont métalliques. A chaque crue, il y en a qui sont emportées par portions mais leur remplacement est bien plus rapide et permet de réouvrir rapidement l’accès.

    Si les lecteurs du blog y vont un jour, il est recommandé de faire d’abord le Brésil (2h de visite environ) puis le côté argentin (6-7h sans souci) . Il faut arriver tôt côté argentin le parc fermant assez tôt (17h ou 18h j’ai un doute) en raison du risque avec les animaux sauvages qui sortent à la tombée de la nuit.

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.