Outback magique

Outback magique

La route qui mène à Ayers Rock est une…. ligne droite, bravo vous gagnez deux points ! Petite collation avant d’y aller. Ce soir, repas équilibré 🙂

clin d'oeil pour Bida !
clin d’oeil : pâtes « à la Bida » !

Notre camping car a une réserve d’eau de 100 litres, donc dès qu’on peut on fait le plein d’eau parce qu’on est cinq et que donc ça file vraiment vite ! Une petite douche, un lavage de dents, une vaisselle, deux ou trois chasses d’eau… Mais dans le désert, pas facile de trouver de l’eau !

La plupart du temps dans les roadhouses, on nous propose de l’eau non traitée, tirée directement du puits, ici on appelle ça « bore water ». Pour la douche ça va bien, mais pour cuisiner ou pour boire vous éviterez ! Alors on fait attention à l’eau, et on se rappelle aux bonnes habitudes prises en Mongolie.

On continue donc notre route… Je vous passe sous silence le détour qu’on fait à King’s Canyon ? OK. Mais c’était pourtant un endroit réellement chouette, si ce n’est la horde de mouches, dressées pour faire fuir le touriste, ou lui faire acheter le chapeau-moustiquaire que vend la boutique du coin… Mais ce qui est intéressant, c’est qu’on n’est pas dans un désert complet et absolu, il pleut ici parfois. Et cette nuit ou celle d’avant, il y a peut-être eu une ou deux gouttes d’eau qui sont venues arroser l’outback. Du coup, c’est une débauche de fleurs dans le décor, jugez plutôt !

les fleurs du désert
les fleurs du désert

Oui, à l’arrière plan, on voit les deux camping-cars, en effet mes parents sont encore avec nous pour un moment et ils ont bien sûr leur propre véhicule. Ces fleurs violettes ont en voit pendant des kilomètres, c’est tout simplement magique ! On continue notre trajet vers l’Ouest à destination d’Uluru Ayers Rock. Le terme Uluru est le nom aborigène de l’endroit. Un petit arrêt à LA station service du coin. Il n’y en a qu’une, la prochaine est bien loin, et il y a tellement de touristes sur cette route que le tarif est tout simplement débile ! En temps normal, ici le litre de diesel est à environ 1,30$ ; on l’a trouvé entre 1,24$ et 1,39$ partout même dans l’Outback… sauf ici justement, sur cette route, où il est proposé au tarif joyeux de 1,87$ le litre soit un supplément de presque 50%, on n’a peur de rien pour dépouiller le gogo. Mais bon, on paye, on est pas des voleurs (contrairement à certains, voir photo ci dessous)…

oui il y a deux routes, mais la prochaine station est loin n'est ce pas ?
oui il y a deux routes, mais la prochaine station est loin n’est ce pas ? donc on fait le plein ici ?

 

certains touristes sont capables de voler de l'essence, donc...
certains touristes sont capables de voler de l’essence, donc…
rencontre avec une française qui travaille ici
rencontre avec une française qui travaille ici en attendant un visa prolongé, on l’a reconnue à l’accent !

 

oui il fait chaud, et alors on s'habille !
vu devant la boutique de la station essence : oui il fait chaud, et alors on s’habille !

 

cette route est tellement touristique qu'on y rappelle les règles de base... Panneau vu uniquement sur cet itinéraire !
cette route est tellement touristique qu’on y rappelle les règles de base… Panneau vu uniquement sur cet itinéraire !

Et on reprend notre trajet. On arrive enfin à destination !

C’est vraiment un bel endroit, étonnant : ce rocher est tout seul au milieu d’une immense plaine.

uluru - Ayers Rock
uluru – Ayers Rock

Et vous avez bien vu : il y a quelques nuages, ce qui est une chance pour nous, ça nous évite les 40°C et surtout ça permet d’avoir des jolies photos sans que tout ne soit écrasé par le soleil de midi. Parce que, bien sûr, on arrive là en plein milieu de journée !

version paysage !
version paysage !

Coucher de soleil à proximité. Photos non retouchées 🙂

La chaleur baisse enfin ! On va pouvoir dormir, et tant mieux car demain on prend la route en direction de Coober Pedy !

3 réactions au sujet de « Outback magique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *