Accès interdit autorisé au Milroy Observatory

Accès interdit autorisé au Milroy Observatory

 

Dark Sky Region

Coucher de soleil au Warrumbugle NP
Coucher de soleil au Warrumbugle NP

L’Australie c’est des grands espaces et de la chaleur, ça vous l’avez bien compris maintenant. Et qui dit grands espaces sans rien, dit moindre pollution lumineuse. Et donc, observatoires. Nous sommes allés au Warrumbugle National Park, qui est le premier parc « dark sky » du monde. Ici, on vous dira comme dans tous les parcs de ne pas trop défoncer la nature, de ne pas trop sagouiner le parc, mais surtout d’éteindre vos lumières la nuit. Pourquoi ? Oh, juste parce que sur la colline à côté, oui juste là, il y a une cinquantaine d’observatoires et de télescopes en tous genres, dont plus de la moitié pilotés à distance depuis l’autre côté de la planète. Eh oui, le mythe de l’astronome qui vit la nuit est mort, maintenant avec un ordinateur et Internet on a la nuit perpétuelle depuis son bureau bien confortable.

Bref, pour ma part je trouve que ça fait vraiment rêver d’aller visiter et jeter un œil dans ce genre d’endroit. Et bien entendu, c’est absolument hors de question si vous n’êtes pas un scientifique chercheur accrédité avec invitation officielle, c’est que ce sont des gens qui bossent ici, ils font des recherches de haut niveau, donc ils ne vont pas s’amuser chaque jour à montrer Mars ou Vénus à des touristes idiots et incultes.

 

Accès interdit

road closed
road closed — au fond à gauche on aperçoit l’observatoire

On est allés voir quand même, mais la barrière et son digicode ne laissent aucun doute : demi-tour m’sieu dames. Mais bon… Vous me connaissez, il est bien rare qu’une zone interdite suffise à limiter l’aventure !

Alors, on fait comment pour voir un télescope avec un miroir de plus d’un mètre de diamètre ? On se renseigne. On va à l’information center. On passe des mails et des coups de fil. On négocie. Et on obtient le bon contact : Donna !

C’est une technicienne de l’observatoire, et quand je dis technicienne elle sait tout faire de l’électricité à la programmation en passant par tout ce qui touche de près ou de loin à la machinerie et à toutes ses finesses du télescope et de l’observatoire dans l’ensemble. Bien sûr, vu sa taille et son poids (plus de 17 tonnes quand même le bidule, oh pardon c’est sa masse et non pas son poids oui je sais c’est justement le coups de physique du moment avec Eve) bref je disais que tout est piloté par ordinateur et par des moteurs. Donc, Donna a bien voulu nous laisser venir. Mais pas de bol, il y a une grosse couverture nuageuse, donc on reporte au lendemain. Et pareil le lendemain. Du coup, le surlendemain, comme la météo n’est toujours pas positive pour le soir, on abandonne partiellement, mais on est quand même autorisés exceptionnellement à venir voir l’infrastructure, et jouer à faire semblant de regarder. C’est tellement dommage alors qu’on avait obtenu l’autorisation de façon tout à fait incroyable, mais on ne peut rien face aux caprices des nuages. En tout cas, je suis très reconnaissant à Donna, car elle a pris sur son temps personnel en pleine journée pour nous accompagner et tout nous montrer, y compris l’ordinateur de commande !

Alors si vous êtes fan d’étoiles et que vous voulez vous en mettre plein les yeux, et que par hasard vous allez en Australie, faites-moi un petit signe et je vous donnerai ses coordonnées. Par contre, je ne peux pas vous garantir que ça sera gratuit pour vous hélas.

Milroy Observatory vu de près
Milroy Observatory vu de près
à l'intérieur de l'observatoire
à l’intérieur de l’observatoire
on fait semblant de regarder
on fait semblant de regarder
Donna, la personne qui nous a ouvert les portes de l'observatoire
Donna, la personne qui nous a ouvert les portes de l’observatoire 
ordinateur de contrôle
ordinateur de contrôle
le télescope !
le télescope !

Et le parc national, c’était bien ?

Wallaby ou kangourou ?
Wallaby ou kangourou ?

Bien sûr ! Parce qu’on avait la chance d’avoir tout un parc national plein de kangourous et autres bidules sautants/volants/grognants/broutants à notre disposition pour les journées d’attente. Donc on s’est bien installés et on a profité du show !

Par chance, c’était la basse saison, il n’y avait presque personne, et les animaux étaient partout, les paysages magnifiques. Un endroit remarquable donc, un de plus diront les mauvaises langues !

Warrumbugle NP
Warrumbugle NP
Warrumbugle NP
Warrumbugle NP
Warrumbugle NP
Warrumbugle NP

Et quelques vidéos de marsupiaux !


 

Donc dans ton parc il n’y a que des kangourous ?

Volatiles
Volatiles

Non ! Il y a aussi de supers sentiers de rando, où on rencontre des oiseaux de toutes les couleurs par exemple. Il y a aussi des endroits où on a drôlement soif (il fait chaud, vraiment chaud, et c’est beau mais c’est sec !) donc pour éviter tout problème on vous rappelle discrètement qu’il faut en emporter… Un peu comme partout dans le monde occidental, les temps de balade sont largement sur-estimés, donc on peut facilement accéder à plein de belles choses qui semblent loin, ça donne l’impression qu’on est surpuissants 🙂 parce que je vous rassure, on n’est pas des acharnés de la marche sportive.

 

Une liste de choses à savoir sur l’Australie ?

J’ai pensé à faire un article juste pour ça, mais ça n’en vaut pas la peine. Voici donc une petite liste sans ordre particulier de choses à noter sur l’Australie de notre point de vue.

  1. La religion dans ce pays, c’est le barbecue.
  2. On se sent tout fin, parce qu’on peut enfin rentrer dans un t-shirt taille L sans se retrouvé saucissonné.
  3. Il y a une incroyable diversité et quantité d’animaux et d’oiseaux.
  4. Pour Noël ici, on offre des accessoires de piscine et des tuyaux d’arrosage.
  5. On peut faire du camping sauvage presque partout sans problème !
  6. Ce pays compte une proportion tout à fait spectaculaire de gens géniaux, surtout hors des villes.
  7. Il y a la reine d’Angleterre sur les pièces de monnaie, comme au Canada ou à Fidji…

 

2 réactions au sujet de « Accès interdit autorisé au Milroy Observatory »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.