Chaleur et moustiques, mais pourtant c’est très beau

Chaleur et moustiques, mais pourtant c’est très beau

plage paradisiaque recto
plage paradisiaque (recto)

On ne va pas vous mentir, avec une mer « crystal clear » et une végétation luxuriante, un décor remarquable avec ce sable qui mélange le blanc des plages des Caraïbes telles qu’on les imagine en carte postale, et le noir volcanique qu’on retrouve un peu partout dans la région, le tout agrémenté d’une jolie épave qui invite à l’exploration, on est dans un très bel endroit.
Bien sûr, les locaux ont compris que le touriste rapporte plus que la banane, et il faut être attentif à ne pas se faire piéger, mais on commence à avoir l’habitude de ce sport-là. Quand on y est sensible, on se rend compte à quel point on peut se faire plumer quand on n’est pas sur ses gardes.

Banco Nacional : retraits sans frais à l'ATM
Banco Nacional : retraits sans frais à l’ATM

ATM sans frais

Comme souvent en Amérique, pour retirer de l’argent au distributeur-ATM, il faut savoir repérer « le bon ». La plupart de ceux qui sont placés en zone touristique prennent des frais (liés à l’utilisation de la machine, rien à voir avec ce que votre banque vous prendra en plus si vous n’avez pas choisi la bonne banque) ; mais en allant chez Banco Nacional par exemple quand on est au Costa Rica, il y a une longue file d’attente, des moustiques, mais pas de frais d’ATM. Youpi !

Une fois retirés les précieux billets, nous voici à l’assaut du bourg pour trouver à manger et à boire. La monnaie qu’on utilise ici au Costa Rica, ce sont les Colones. Non, pas les cojones ! Ce sont de jolis billets, où au lieu de vieux présidents morts on a mis des animaux du pays. Regardez plutôt !

billets du Costa Rica
billets du Costa Rica

Il existe aussi des pièces, moches et lourdes, qui ne servent qu’aux arrondis. On n’en parlera pas. Le Costa Rica est un pays cher, quand on compare à ses voisins. L’hébergement, le transport, la nourriture (en magasin) sont chers. Mais c’est un pays avec un bon système social et une corruption « moins pire » que ses voisins, donc ça s’explique.

Expédition

sur la plage, on prépare l'aventure
sur la plage, on prépare l’aventure

Notre séjour à Puerto Viejo est l’occasion de s’habituer à ce nouveau pays, et de préparer notre expédition qui arrive juste après. C’est que ça n’est pas très aventureux de rester au bord de l’eau à larver, oui c’est sympa mais rapidement on a envie de faire quelque chose.

plage paradisiaque verso
plage paradisiaque (verso)

Voici donc le projet de ce qui nous attend pour la suite : nous allons rejoindre Limon et plus précisément Moin (le port de Limon), pour y sauter dans une barque à moteur, puis foncer plein Nord à travers la jungle et la mangrove (le bayou local si on veut) jusqu’à un parc national et le petit village de Tortuguero, qui n’est accessible que par bateau ou par avion. Et là, partir de nuit dans la forêt tropicale pour y observer des animaux sympa comme des serpents et autres araignées.

Alors, ça vous tente ? Nous, oui !

Punition originale

Mais laissons plutôt la parole à Audrey, qui n’a pas réussi son test d’histoire de la musique, et qui donc a été « forcée » de nous accompagner à la plage (pendant que ses sœurs restaient à l’auberge avec le wifi et les ventilateurs de plafond). Que la vie est dure quand on est ado au bord de la mer des Caraïbes 😉

A demain, part à l’aube ! 

 

 

6 réactions au sujet de « Chaleur et moustiques, mais pourtant c’est très beau »

  1. Insolite comme punition.

    Ceci dit, Mozart avec le son des vagues, ça aurait été insolite aussi …

  2. Parents inhumains ! Une telle punition juste pour une simple interrogation ratée. J aurais honte à votre place.😂

    Pour la peine, je souhaite que les mosquitos caraibiens soient aussi virulents que les russes 😁

    Bonne expédition nocturne ! Araignées poilus de la taille d une main ? Avec 3 ados et une Chrystel ? Tu aimes le danger Olivier !!

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.