Paihia : on a vu le yacht de cet acteur américain

Paihia : on a vu le yacht de cet acteur américain

Bienvenue à Paihia

Central pier
Central pier

Aujourd’hui et pour 4 jours nous sommes à Paihia, le St Tropez de la Nouvelle-Zélande. La région s’appelle la « bay of islands », car il y a ici plein de jolies îles et que la mer est cristalline. Pour nous ça deviendrait presque une habitude maintenant, mais non c’est super joli, peut-être* par contre que la ville est un tout petit peu orientée touristes… La malédiction de la Nouvelle-Zélande, on s’en rend compte dès le deuxième bled qu’on visite, est que la majorité des noms de villes et lieux est issu des langues autochtones, donc super dur à prononcer ou à mémoriser !

(*) les habitués comprendront la litote (ou est-ce un euphémisme ? les spécialistes trancheront, en vrai on s’en fout)

Hissez la grand voile !

quand le vent est de travers, ça penche
quand le vent est de travers, ça penche

Alors, aujourd’hui, faisons les gentils touristes. Allons vers le point information !
En Nouvelle-Zélande, c’est le système américain. Donc le point information, c’est en fait un guichet pour acheter les activités 🙂

Une ado normale :)
Une ado normale 🙂

On regarde, on observe, et on se dit qu’on irait bien faire un petit tour en voilier. On n’y connait rien en voiliers (j’ai mon permis bateau, mais pour les bateaux vroum vroum pas les bateaux ohé ohé) mais ça ne nous empêche pas de prendre place sous le regard goguenard du capitaine à bord d’un frêle esquif de 19 mètres de long, 21 mètres de mât, et 2 mètres seulement de tirant d’eau.

Joyeux ados en début de croisière, le temps de réaliser qu'en fait c'est pas si mal
Joyeux ados en début de croisière, le temps de réaliser qu’en fait c’est pas si mal

Aujourd’hui mer calme, on avance donc à un petit 5 noeuds (ça fait environ 10 km/h, ne chipotons pas sur les virgules). Le coin est particulièrement propice à l’observation de deux types d’animaux : le dauphin et l’acteur américain.

Avec Audrey en pleine croisière
Avec Audrey en pleine croisière

Le premier tout comme le second s’éclatent dans l’eau, le premier en sautant devant les touristes ébahis qui brandissent leur appareil photo en espérant avoir the cliché, les seconds à bord de leur jetski autour de leur yacht avec par ailleurs le même résultat vis-à-vis des touristes.

Le drapeau de la Nouvelle Zélande
Le drapeau de la Nouvelle Zélande

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande ressemble beaucoup à celui de l’Australie : il y a juste une étoile de différence, et les australiennes sont blanches au lieu de rouge.

Et les dauphins ?

Vous voulez voir les dauphins, vous avez de la chance on a réussi à avoir quelques images (la qualité est pas top mais bon vous avez les images !)

 

 

On dira ce qu’on veut, on était à peine à quelques mètres des bestioles, c’est vraiment chouette ! A l’arrière plan, le yacht de Tom Pitt ou de Brad Cruise (dixit le capitaine du voilier) ! Il y avait un autre yacht de l’autre côté, mais il n’est pas en photo.

 

Les snorky

les Snorky
les Snorky

Vous vous souvenez de ce dessin animé remarquablement nul des années 80 ? Les snorky. Il m’aura fallu 20 ans de plus pour comprendre le titre : en fait ces bestioles font du snorkeling à longueur d’épisode !

Alors, par revanche, faisons pareil. Masque, tuba ? Hop, à la flotte ! On observera pendant un bon moment des poissons de toute beauté (avec plus de diversité et de couleurs que ce qu’on a vu à Tonga ou à Samoa, c’est amusant) et aussi de gros oursins (heureusement qu’on les a vus avec les masques, sinon aïe !), mais je dois admettre que l’eau est largement plus fraîche que dans les îles paradisiaques qu’on a visité juste avant. Alors, contrairement aux autres qui étaient à bord (vous ne vous imaginiez pas qu’on avait les moyens de se payer une croisière sans autres touristes quand même) on a trouvé l’eau un peu froide et les ados sont donc remontées à bord dans les dix minutes.

placement de produit
placement de produit

Sauf Audrey qui adore l’eau et qui a regardé les poissons aussi longtemps que nous.

Ensuite, retour à bord et une petite collation (appellez ça « fresh yummy lunch » si vous voulez vous la jouer couleur locale) arrosée d’un bon vieux coca, on est en Amérique que diable. Non ? Meussi, allons, et vous le saviez bien d’ailleurs…

Coup de soleil

Tissu aérien en pleine rue
Tissu aérien en pleine rue

Ensuite, il est temps de sortir le tube de Biaffine, je n’ai pas besoin de vous expliquer le coup de soleil magistral sur le museau… Le soir tombe sur la ville, les artistes sortent !

Et Chrystel et Eve vont partir en l’air. Comment ça ? Je vous le dirai demain, mais je vous préviens que c’est une vraie aventure !

 

 


Caractéristiques du voilier

  • longueur 19 m
  • mât 23 m
  • masse 23 t
  • tirant d’eau 2 m
  • réserve d’eau douce 3000 L
  • réserve de carburant 3000 L
  • valeur 230 000 NZ$

6 réactions au sujet de « Paihia : on a vu le yacht de cet acteur américain »

  1. Très heureuse année 2018 à vous tous… avec la continuité de cette belle expérience.
    Bisous des Pyrénées orientales !
    Catherine

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.