La cascade du voile de la mariée

La cascade du voile de la mariée

Le cascade du voile de la mariée

en route, toujours à gauche !
en route, toujours à gauche !

Il existe au fond de la forêt de Nouvelle-Zélande une cascade remarquable, qui répond au nom poétique de « voile de la mariée ». Alors puisqu’on dit qu’un mariage pluvieux est un mariage heureux, allons-y sous la pluie !

La route tortille…

décor très vert
décor très vert
décor sous la pluie
décor sous la pluie

Noire forêt

A peine la voiture posée, le sentier s’enfonce dans une forêt épaisse et sombre.

Totem Maori
Totem Maori

Les fougères arborescentes imposent massivement leurs longues et ténébreuses feuilles surdimensionnées, cachant le peu de lumière solaire qui peinait à filtrer à travers les énormes nuages gris. Mais cela ne décourage ni nos ados, ni leurs parents, qui continuent farouchement à l’assaut de l’inconnu (ça fait un peu aventuriers là non ?) jusqu’à faire face à un totem Maori dont le manque cruel de bienveillance ne laisse aucun doute aux gentils et braves touristes français, leur rappelant comme d’autres avant lui le sinistre souvenir d’un certain guerrier arc-en-ciel*.

(*) traduire : le coulage raté du Rainbow Warrior par les faux époux Turange et leurs vrais-faux passeports est encore un souvenir très vif ici, hélas.

forêt humide
forêt humide

On se croirait dans un lieu maudit, mais ce serait se tromper lourdement car le chant d’oiseaux cachés dans les frondaisons rappelle qu’un gros ruisseau coule ici, et qu’il va se jeter du haut d’une cascade de 55 mètres non loin d’où nous nous trouvons. Avançons donc !

Les ados nous ont précédé, pressées qu’elle étaient de se débarrasser de cet exercice de souffrance imposée qui consiste à marcher un quart d’heure, à pied oui monsieur ! Nous voici donc en haut de la chute.

Sombre forêt
Sombre forêt

Descente : l’escalier infernal

descendre c'est facile
descendre c’est facile

C’est alors que nous remarquons la subtilité de la chose, il y un petit passage sur le côté pour prendre les escaliers qui nous emmèneront en bas de la cascade.

Une petite série de quelques marches, rien d’impossible, en avant !

les escaliers
les escaliers

L’exercice se révèle nettement plus ardu qu’il y paraissait, non pas à cause de la hauteur à parcourir mais plutôt à cause des ruissellements infernaux qui rendent l’endroit particulièrement glissant.

Non, n’espérez pas de malheureuse glissade dans la boue, il n’y en aura pas aujourd’hui !

un brin de soleil dans les escaliers !
un brin de soleil dans les escaliers !

Donc on se tord les pattes mais on arrive enfin au joli point de vue, clic clic photo et on remonte retrouver nos ados (quoi, vous aviez imaginé qu’elles allaient descendre ET remonter ? allons…. soyons sérieux c’est des ados), on a même droit à un rayon de soleil pendant la remontée !

Alors oui bien sûr, ce n’est qu’une cascade me direz-vous, ô lecteurs blasés, mais la forêt qui l’entoure est remarquable, et vaut la visite !

la cascade, enfin !
la cascade, enfin !
Les ados attendaient au début du sentier
Les ados attendaient au début du sentier ?
mais en fait les ados étaient allées en haut de la cascade, en douce !
Non ! En fait les ados étaient allées en haut de la cascade, en douce !

 

 

 

 

5 réactions au sujet de « La cascade du voile de la mariée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *