Échec critique au Pentagone

Échec critique au Pentagone

C’est facile d’entrer au Pentagone ?

Pour aller visiter le Pentagone à Washington, il faut être motivé. Il faut bien entendu faire une demande officielle, exclusivement en ligne et en anglais seulement. La demande doit être remplie entre 90 jours et 15 jours avant la visite, ni plus tôt, ni plus tard. Première difficulté, le site n’est pas accessible depuis l’étranger (blocage IP), il faut donc activer un VPN pour pouvoir se connecter. Jusque là, c’est pas bien dur.

Ensuite, vous attendez patiemment que les services secrets vérifient si vous êtes un dangereux méchant ou pas. Puis, vous allez vérifier sur un site spécial si votre demande est acceptée ou non.

Là, vous avez donc une date et une heure pour vous présenter pour la visite. Et c’est ce qu’on fait aujourd’hui. On arrive donc là, on patiente le temps de la sécurité et on sort nos passeports. Et là, c’est le drame !

Il est pourtant bien 13h, c’est l’heure de notre visite.

Le Pentagone à Washington DC
Le Pentagone à Washington DC

Non ? Ah. La préposée (aussi aimable qu’on peut l’imaginer d’une préposée à la sécurité d’une enceinte militaire) nous crache au visage que non, on était prévus à midi, au revoir. Je vérifie une fois rentré à l’hôtel, non la réservation était bien pour 13h… heure de l’Amérique Centrale, soit midi heure de Washington. Mais pourquoi donc la réservation était-elle à l’heure de Bogota ? Parce que, relisez plus haut, on était là-bas lors de la réservation, et le système l’a pris en compte bien que j’aie fait semblant d’être aux USA. J’avoue que je n’avais pas vérifié ce détail-là.

Tant pis pour nous ! De toute façons, c’était interdit aux photos. Donc, je vous présente notre photo du Pentagone (bin oui, j’en ai fait une quand même, du coup, vu qu’on nous avait déjà refoulés) ! Voilà, c’était un peu de l’aventure aussi !

Et la Maison Blanche ?

Ah, ça ce sera demain… Mais déjà on connaît les contraintes : interdit d’avoir un trépied, et accès limité à certains points uniquement. On verra bien.

5 réactions au sujet de « Échec critique au Pentagone »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.