En mai, certains vont (encore) faire le pont

En mai, certains vont (encore) faire le pont

Notre découverte des immensités canadiennes et en particulier des Montagnes Rocheuses se poursuit aujourd’hui, avec une visite à un énième lac. Oh, je sais, vous allez vous dire qu’il sera comme les autres, et bla bla bla. C’est un peu de ce qu’avaient en tête nos ados sur la route. Et quelle route !

la route pour aller vers le lake Emerald - Yoho NP
la route pour aller vers le lake Emerald – Yoho NP

Le Lac Emerald

un petit couple fort sympathique navigue sur le lac à bord d'un canoé loué au prix indécent de 65$
un petit couple fort sympathique navigue sur le lac à bord d’un canoë loué au prix indécent de 65$/h

Il n’y a pas grand monde, et d’ailleurs ça nous étonne un peu parce qu’on va aujourd’hui au Lake Emerald (lac émeraude en français) et c’est un des endroits où les touristes sont supposés aller. On s’attendait donc à des débordements de foules massives quasi-hagardes, les mains boudinées stressées sur le selfie-stick (bâton télescopique pour égoportraits — OK j’arrête de faire mon québécois), menées par le bout du nez par leur sacro-saint Guide Touristique imbibé de prétention écologico-dégoulinante afin de mieux faire digérer au couillon le prix gorgé d’une odieuse marge superfétatoire qu’il a raqué d’un simple clic sans réaliser à quel niveau qu’il était spolié, on s’attendait donc, disais-je, à une marée semi-humaine affluant à la vitesse du cheval au galop (la marée, c’était pas trop crédible en pleine montagne), mais non, à part deux cars d’asiatiques et une demi-douzaine de pick-up et autres camping-cars (révisez vos règles du pluriel sur les noms composés si vous avez un doute) il n’y avait pas foule.

Le Lake Emerald est derrière ces deux touristes qui prennent toute la photo
Le Lake Emerald est derrière ces deux touristes qui prennent toute la photo

Passablement étonnés, nous avons fini par comprendre, un peu plus loin, on les a trouvés : ils étaient agglutinés béatement devant un train tournant en spirale dans un tunnel : belle réalisation technique, mais qui ne justifie quand même pas les quatorze bus et deux fois plus de voitures, et leurs occupants les bras tendus afin de tenter de capturer l’instant où le train entrera dans le fameux tunnel — j’ai pris la photo aussi, mais c’était plus pour illustrer ce propos qu’autre chose, car après tout j’aurais bien pu vous montrer une photo de n’importe quel train et de n’importe quel tunnel, mais que voulez-vous, j’aime à m’attacher au plaisir de livrer des faits véridiques, même si le récit que j’en fais est parfois quelque peu enhardi.

Ah, enfin une vraie photo du lac !
Ah, enfin une vraie photo du lac !
Salade fromage noix et fraises
Salade fromage noix et fraises

Donc, voici quelques photos du lac Emerald. On a beau être fin mai, il y a encore de la neige qui reste d’une coulée avalancheuse, on a donc été prendre la pose. Pendant que les ados dévorent (en fait, non, elles me l’ont laissé) une salade canadienne (et c’est assez original pour mériter d’être goûté, c’est même drôlement bon en fait), on contourne donc le lac pour aller à la zone de neige.

un vrai voyage au Canada, se fait les pieds dans la neige !
un vrai voyage au Canada, se fait les pieds dans la neige !

 

Les photos de tunnel ?

Il y a deux tunnels en spirale, et voici les photos promises plus haut.

les gogos agglutinés
les gogos agglutinés
le tunnel et son train
le tunnel et son train

Pas de quoi se rouler par terre, hein ?

Et c’est quoi cette histoire de pont ?

Je vous ai montré un tunnel, c’est vrai.

Mais en fait c’est pas grave (avant je disais « on s’en fout », mais un certain Inspecteur de l’Education Nationale a pris le temps de me dire que comme on représente la république, il ne faut pas parler comme ça en public, or ce blog est public, mais bon, on s’en fout puisque vous n’étiez pas obligés de le lire n’est-ce pas !), car le clou du spectacle était donc ce fameux pont naturel. La rivière (qui s’appelle Kicking Horse) s’est creusé par le truchement de l’érosion un passage sous les rochers, ce qui a formé un pont naturel. Et nous y voilà !

pont naturel dans lequel s'engouffre la rivière Kicking Horse
pont naturel dans lequel s’engouffre la rivière Kicking Horse

Depuis le parking, on peut admirer le Mont Dennis !

panneau indiquant le Mont Dennis
panneau indiquant le Mont Dennis
Vue sympa depuis le parking du pont naturel - Yoho NP
Vue sympa depuis le parking du pont naturel – Yoho NP
voici le mont Dennis
voici le mont Dennis

On a voulu aller un peu plus loin, mais la neige n’est pas encore fondue partout et donc certaines routes sont fermées. Là, on peut dire qu’on est allés jusqu’au bout !

ah, pas de bol, la route est fermée
ah, pas de bol, la route est fermée

Bon, bin on va plus loin alors ? OK. Allons voir l’Alberta !

 

7 réactions au sujet de « En mai, certains vont (encore) faire le pont »

  1. Là, je dois avouer que je ne comprends absolument pas pourquoi on s’agglutine pour voir le train rentrer dans le tunnel … il y a une subtilité qui m’a échappée …

  2. Olive, comme d’habitude , j’ai beaucoup aimé ta réflexion sur les troupeaux-moutons-touristes-guide-en-poche !!😂
    Le lac d’émeraude est superbe, vraie carte postale !!
    Et sérieusement, un inspecteur académique s’est permis de juger le blog ??😱

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.