Le château de Franz Josef et le glacier

Le château de Franz Josef et le glacier

Et ça y est, le score est atteint ! Aujourd’hui officiellement, nous avons subi plus de jours de pluie en Nouvelle-Zélande que sur la totalité du reste des 6 mois de notre voyage autour du monde. Mais ça ne nous a pas empêchés, sur la route de Franz Josef, de nous arrêter en bord de mer pour manger une glace. Tant pis pour la météo, on s’en fiche ! Et puis, ça a permis aux filles de (re)jouer à attirer les volatiles du coin. Photo en mode recto-verso, vous avez l’habitude maintenant, d’un côté Eve :

arrêt glace sur la côte ouest
arrêt glace sur la côte ouest : Eve et l’oiseau

et côté verso, la boutique du glacier, et le tas de cailloux que tous les touristes signent benoîtement (j’ai commis le mien aussi, oui monsieur l’agent, mais j’étais ignorant de la gravité de mon acte) et tout ça pourquoi ? Parce qu’on va au glacier !

arrêt glace sur la côte ouest : pile de cailloux signés
arrêt glace sur la côte ouest : pile de cailloux signés

Le glacier ?

Ah j’en vois au fond qui n’ont pas compris la blague. Alors, expliquons : le petit camion au bord de la route qui vend des bâtons enrobés de sucre gras refroidis et aromatisés, on appelle ça un glacier. Mais le glacier vers lequel nous nous dirigeons s’appelle Franz Josef, comme la petite ville et donc le backpacker dans lequel nous avons l’intention de dormir. Eh oui, on va dormir au Franz Josef chateau, rien que ça !

Rassurez-vous, le château est une bête auberge de jeunesse sans aucun luxe, voici d’ailleurs l’allure du baldaquin qui a été attribué à Audrey !

backpacker chateau : Audrey dans son baldaquin
backpacker chateau : Audrey dans son baldaquin
backpacker chateau : Oliv rédige un post pour le blog
backpacker chateau : Oliv rédige un post pour le blog

Vous remarquerez, vous qui avez l’oeil attentif, que j’ai allègrement mélangé le château et le glacier. Résumons, dans le château il n’y a pas de glacier, mais le château est devant le glacier. Lequel glacier ne vend pas de glace, bien qu’il en soit généreusement pourvu.

Mais qu’est ce que tu racontes, ça devient n’importe quoi !

Excellente remarque. Je vais donc simplifier, mais d’abord, un petit intermède humide. On est quand même en plein été, hein !

C’est donc dans cette ambiance adorable et cosy que nous nous préparons à rejoindre Franz Josef. Non, pas le château ni la petite ville du même nom, ça nous y sommes déjà ! Non, je parle du glacier !! Bon sang, c’est pas compliqué : le glacier, le truc plein de neige en haut des montagnes !

Le vol du glacier

Bien entendu, pas crétins, on a repéré le petit parking près du sentier qui annonce 3 heures de marche pour arriver au pied du glacier. Mais vu la météo, on laisse tomber. On verra demain matin (on a prévu du temps supplémentaire, maintenant, à chaque étape on a doublé les temps de séjour pour couvrir le risque de pluie, et à juste titre jusqu’ici).

Chrystel monte devant dans l'hélico
Chrystel monte devant dans l’hélico

Et le titre vous l’a fait comprendre, demain (donc maintenant en fait) il fait un super beau temps. On se précipite donc, non pas au sentier (j’ai des ados moi et je tiens à la vie) mais à l’héliport tout proche. Il y a en effet aujourd’hui (comme tous les jours de l’année, mais ne le répétez pas aux autres) une promo pour aller en hélico jusqu’en haut du glacier, avec dépose et photo coucou dans la neige.

Survol du Fox Glacier
Survol du Fox Glacier

Ma foi, ça ne se refuse pas, d’autant que je n’ai jamais fait d’hélico avant, ce qui est accablant quand on sait que j’ai commencé à piloter des avions depuis plus de 10 ans maintenant. Eve et Chrystel ont été du vol, Chloé et Audrey n’ont pas été tentées par l’expérience. Notre vol nous a emmenés d’abord sur la côte (ça c’était l’image d’intro en haut de cette page, où on voit l’océan), puis nous avons remonté le Fox Glacier, et enfin nous nous sommes posés en haut du Franz Josef Glacier.

 

ensemble au Glacier Franz Josef
ensemble au Glacier Franz Josef

Après cela, nous sommes redescendus jusqu’à Franz Josef town. Bien évidemment, vous vous doutez bien qu’on n’était pas les seuls : pour pouvoir proposer des tarifs abordables, les hélicos tournent toute la journée. Si vous n’avez encore jamais volé en hélico pour voir un joli endroit (il n’y a pas que les glaciers dans la vie) je vous conseille de le faire, ça vaut le coup, vous aurez une vue unique qu’aucune rando ne vous donnera.

Et pour vous faire partager ça, voici la vidéo de la descente (regardez bien, vous verrez le « petit » refuge marron sur la droite, directement sur la roche).


  Et en conclusion, j’ai envie de dire : elle est bien jolie cette côte ouest, et malgré sa météo nauséabonde ce pays possède des trésors à tous les recoins ! Tiens, d’ailleurs, dans notre prochain post, je vous raconterai comment nous avons réussi à prendre en photo ce magnifique coucher de soleil sur la Mer de Tasman !

coucher de soleil à Hokitika
coucher de soleil à Hokitika

2 réactions au sujet de « Le château de Franz Josef et le glacier »

  1. C’est génial l’helico !
    Surtout quand c’est dans des endroits hors du commun !

    Merci pour ce partage de vol !

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.