Pikes Peak : « America’s Mountain »

Pikes Peak : « America’s Mountain »

 Le territoire du Bigfoot

le Big Foot
le Big Foot

Comme aujourd’hui encore il fait très beau, nous allons monter sur le sommet qu’ici on appelle Amerca’s Moutain : le pic Pikes. Normalement un gentil train à crémaillère vous emporte jusqu’en haut mais il ne fonctionne plus depuis 2018. Donc, on montera en voiture (c’est moins cher).

Les Rocheuses, c’est une immense chaîne de montagnes qui coupe les Etats Unis et le Canada du Nord au Sud. La légende raconte qu’il y a un monstre géant et poilu qui hante les pentes neigeuses… On l’appelle le Bigfoot !

la route à la montée, on arrive à la limite où les arbres ne poussent plus (vers 3700m)
la route à la montée, on arrive à la limite où les arbres ne poussent plus (vers 3700m)

La montagne culmine à plus de 4 300 m d’altitude (attention, ici on dit 14 115 pieds) et il y a encore de la neige en haut (celle qui est tombée avant-hier, pour être précis), la route d’accès est payante (35$) mais la vue en haut est remarquable : on voit à 360° tout autour : les Rocheuses et les grandes plaines ! Nous montons depuis Colorado Springs, qui est déjà assez haut en altitude (environ 2 000 m). La route est impeccable, agréable et relativement peu fréquentée.

Pikes Peak
Pikes Peak : dernier replat avant l’arrivée au sommet

Au visitor center, il y a un big-foot (la version américaine du Yéti) et Eve est toute contente de trouver de la neige. On rigole avec les filles à faire les photos. Les effets se l’altitude nous rappellent la Bolivie.

Pikes Peak !
Pikes Peak ! Marcher quelques centaines de mètre est fatiguant.
 
Alors, elle est bonne ma neige ?
Alors, elle est bonne ma neige ?
au bout de la ligne du train !
au bout de la ligne du train !

Ensuite, il faut redescendre. Là, c’est une autre affaire, puisqu’il y a pas loin de 30 km de descente non-stop…

la route à la descente
la route à la descente : pas de glissières de sécurité ici

Avec une voiture à boîte automatique, on hésite un instant pour trouver comment activer le frein moteur ! De toute façon, si on fait ça au frein, ça n’ira pas jusqu’au bout, d’ailleurs il y a un stop au bout de quelques kilomètres pour vérifier que vous n’êtes pas un idiot fini.

le long de la route, on vous fait tester vos freins avant de vous laisser continuer à descendre
le long de la route, on vous fait tester vos freins avant de vous laisser continuer à descendre
 
la vue est splendide
la vue est splendide
 
 
 
Pikes Peak vu du bas (2500 m)
Pikes Peak vu du bas (2500 m)
moins de 1$ la boisson... taille illimitée jusqu'à 1L
moins de 1$ la boisson… taille illimitée jusqu’à 1L

Boissons à volonté

Et maintenant qu’on est redescendus, on va faire un petit pique-nique au Red Canyon, une ancienne carrière réaménagée en parc public. Il fait sacrément chaud quand on redescend ! On s’arrête au passage à une station refaire le plein. Et comme très souvent ici dans les stations services, il y a une sorte d’immense fontaine à boissons où vous pouvez remplir des gobelets pour une somme modique (et indépendante du volume que vous prendrez ou presque puisque jusqu’à 32 oz soit ~1 litre).

Chloé joue avec la fontaine
Chloé joue avec la fontaine

Pour nous ça reste un choc, du coup on prend la photo !

 

Le Red Canyon et ses animaux

Mais trèves de plaisanteries, il est temps de vous faire profiter des belles images qu’on a pris au Red Canyon.

Red canyon
Red canyon
Tortue qui sèche au soleil
Tortue qui sèche au soleil
Un petit plongeon ?
Un petit plongeon ?
C'est ça un chipmunk ?
C’est ça un chipmunk ?
Dans l'eau il y a des centaines de poissons
Dans l’eau il y a des centaines de poissons

Et maintenant, on va où ? On prend l’autoroute jusqu’à Denver, un peu plus au Nord, où on va rejoindre nos amis Mike et Tami !

 

2 réactions au sujet de « Pikes Peak : « America’s Mountain » »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.