Cours de cuisine : les raviolis mongols

Cours de cuisine : les raviolis mongols

Miam les bons raviolis !Miam les bons raviolis !Nous avons eu la chance d’être invités à participer à la préparation de raviolis mongols.

Comme je sais que vous aimez les bonnes choses, je vous partage donc ce savoir ancestral, qui nous a été présenté dans le cadre feutré d’une yourte.
Au centre de la yourte, le poêle à bois. A côté, le lit, sur le quel on s’assoit pour préparer la cuisine. Une grosse planche à découper sera également indispensable pour la réussite de cette recette.

on apprend à découper au hachoir
on apprend à découper au hachoir
petits dés de viande
petits dés de viande
de vrais légumes
de vrais légumes

Tout d’abord, préparez la farce : viande et légumes. Pas question d’acheter des produits tout préparés bien sûr : hachez la viande en petits bouts (moins d’un centimètre cube par morceau), dans notre cas c’était du mouton qui est l’une des viandes les plus populaires en Mongolie.

Ne pas utiliser de viande hachée toute faite, sinon le goût part dans le jus. Ajouter le chou, les patates, les oignons également hachés en mini bouts de moins de 5 mm. On utilisera bien sûr un vrai hachoir à main (tout en restant matinal et en ayant mal, eh oui on a les références qu’on peut). Boire une bière pour ne plas pleurer les oignons (conseil donné par une personne du cru dont je tairai le nom pour lui éviter les foudres parentales même si je sais que les susnommés parents ne lisent pas ce blog et ne parlent que quelques rares rudiments de français, mais que voulez-vous on promet alors on tient ses promesses). Préparer la pâte à côté, et la laisser reposer. Ingrédients pour la pâte : farine eau et sel, rien d’autre si ce n’est un peu d’huile de coude. Quand elle est prête (la pâte, pas l’huile), rouler des boulettes de pâte d’environ 4 cm de diamètre et à la fin appuyer pour enlever l’air. Étaler au rouleau avec vigueur, en petits ronds bien plats. Saler le mélange de farce selon le goût.

 

Mélange de la farce
Mélange de la farce

Dans chaque petit rond, ajouter du mélange (pas trop sinon ça dégouline et c’est moins joli forcément, et puis arrêtez de toujours vouloir trop en mettre bande de goinfres), serrer au milieu en rabattant deux points diamétralement opposés (notez la pseudo précision mathématique toute approximative de la recette) cela formera donc deux oreilles que vous reprendrez pour les rejoindre l’une à l’autre du même côté au niveau déjà soudé. Ouvrir délicatement les quatre petits ronds formés pour avoir une sorte d’effet de de fleur à quatre pétales. Bien sûr, si la pâte était trop gluante ça ne marche pas.

Boulettes de pâte
Boulettes de pâte

On peut aussi, au lieu de faire des jolies fleurs, faire en mode « souris morte », c’est à dire en demi-lune : c’est plus facile mais les mongols vous diront que c’est la méthode chinoise, ce qui n’est pas forcément un compliment. Détail important qui fera la différence avec un travail bâclé : pour les petits ronds de pâte, le milieu doit être légèrement plus épais que les bords, c’est pourquoi on commence à la main. Ensuite, mettre à cuire 15-20 minutes sur le feu de bois, dans une sorte de couscoussier à trous géants, donc à la vapeur eh oui on ne vous cache vraiment rien ici, surtout que vous savez comment on a peiné pour obtenir l’eau de la vapeur au puits qui était bien sûr loin et que vous avez probablement déjà oublié comme c’est long 500m quand on porte deux bidons de 10L d’eau. Et voilà c’est prêt.
Ensuite, se goinfrer en gloussant délicatement et en reprendre en disant que ma foi, c’est diantrement plaisant la cuisine mongole. Sortir une petite vodka en douce et se rincer le cornet pour pousser. Pousser un petit soupir quand le plat est vide, et aller se coucher serein.

Et puisqu’on ne vous refuse rien, voici les photos et les vidéos explicatives détaillées, qui vous révéleront certaines subtilités que je n’ai pas rédigé, les vapeurs d’alcool faisant effet rapidement en altitude : la Mongolie est en effet un pays où l’altitude moyenne dépasse joyeusement les 1500m. On va voir ce qu’on va voir !

Raviolis mongols
Raviolis mongols
Raviolis en fleurs
Raviolis en fleurs
Début de cuisson vapeur
Début de cuisson vapeur
Raviolis en fleurs
Raviolis en fleurs

(bon en fait la vidéo ça va attendre, on est dans un endroit où la connexion est aléatoire, mais dès que possible je la mets ici )

Une réaction au sujet de « Cours de cuisine : les raviolis mongols »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.