Pourquoi ces vieux bus de Vancouver sont en pleine forêt

Pourquoi ces vieux bus de Vancouver sont en pleine forêt

Une incroyable collection de vieux bus de ville, plus précisément des trolleys. Mais pourtant, on est très loin de Vancouver : plus de 700 km par la route la plus courte (qui n’est pas celle qu’on a suivie). Et d’ailleurs, où sommes-nous ?

Sandon, 4 habitants

Oui, vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur de frappe, il n’y a ici que quatre habitants.

les maisons arrondies on croirait des logements de Hobiits
les maisons arrondies on croirait des logements de Hobiits

Quand je vous disais qu’on visitait le Canada profond, je ne rigolais pas !

Pour aller à Sandon, il faut passer par New Denver, une mini-ville déjà mais où on découvre un certain tropisme original puisqu’on croirait être revenus au pays des Hobbits… Mais on ne peut pas leur en vouloir, après tout on aime bien ce qui est original ! Ensuite, on monte dans la montagne en prenant une route qui, très rapidement, n’est plus qu’une piste poussiéreuse et caillouteuse. Mais on sait que notre destination n’est plus loin !

New Denver : fin de la route enrobée en direction de Sandon
New Denver : fin de la route enrobée en direction de Sandon

Bin oui, on ne va pas par hasard à Sandon. Et nous on y va pour prendre le jus.

Prendre le jus ?

Non, pas café. Il n’a a pas de troquet à Sandon de toute façon. On va à Sandon, car il s’y trouve la centrale hydro-électrique la plus ancienne de toute l’Amérique du Nord qui soit encore en fonctionnement ! Elle a été mise en route au XIXe siècle ! Ce n’est pas rien. Et puisque les filles ne veulent plus entendre parler de cascades (ce qu’on peut comprendre quand on a vécu la Nouvelle-Zélande et les chutes d’Iguazu et d’autres encore)  enfin voilà, on va dans ce qui est quasiment une ville fantôme (quand on sait qu’il y avait plus de 5000 habitants ici il y a quelques dizaines d’années), nous sommes littéralement au milieu de nulle part. Cherchez sur Google Earth si vous avez un doute : « Sandon, BC », vous verrez. C’est vraiment totalement paumé. Et donc, il y a là, au milieu de rien, une usine hydrp-électrique, avec rien autour, et personne. Enfin si, il y a un gars.

Ghost Town Sandon : l'usine électrique
Ghost Town Sandon : l’usine électrique, au milieu de nulle part !

Rencontre avec le directeur de la centrale

C’est un truc qui n’a pas lieu tous les jours : rencontrer en personne le directeur de la centrale ! Et surtout, faire une visite exclusive, en sa compagnie. Wow, tout est d’époque ! Images de la visite :

les voltmètres et ampèremètres ont plus d'un siècle et fonctionnent comme au premier jour
les voltmètres et ampèremètres ont plus d’un siècle et fonctionnent comme au premier jour
Toutes sortes d'anciens appareils de mesure
Toutes sortes d’anciens appareils de mesure
Voici LA génératrice historique !
Voici LA génératrice historique : toujours en fonctionnement…
Le générateur de secours (diesel)
Le générateur de secours (diesel)

J’ai pris une petite vidéo de la génératrice, le bruit est bien sûr assourdissant mais le plus incroyable c’est qu’ils ne l’arrêtent pour « maintenance et vérifications » qu’une fois tous les 10 ans !

Et voilà comment une famille de 4 personnes alimente en électricité plus de 5 000 personnes. Bien sûr, ça peut sembler modeste, mais c’est remarquable. Ah, et j’ai encore à vous montrer la photo du directeur… qui est également le seul employé de l’usine électrique. Il fait donc tout ce qui est entretien et maintenance, mais aussi il gère l’administratif, la facturation, l’interconnexion avec le réseau, enfin bref il fait tout. Et il a 24 ans.

Voici le directeur et seul employé de la centrale
Voici le directeur et seul employé de la centrale ! Un gars super sympa.

Sur la photo, il est devant les cadrans de contrôle : ampèremètres et voltmètres. La lampe rouge s’allume si la synchro avec le réseau pose problème (coupure de ligne, ou problème dans la centrale par exemple). Il a pris le temps de m’expliquer plein de choses. Les énormes leviers ont plus d’un siècle et sont encore en fonctionnement.

Ville musée

A Sandon, on vit aussi sur le souvenir du passé. On trouve donc ici un authentique train à vapeur qui passait ici à l’époque !

le train à vapeur de Sandon
le train à vapeur de Sandon
Les wagons sont restaurés petit à petit
Les wagons sont restaurés petit à petit
La compagnie qui opérait ces wagons était le Canadian Pacific
La compagnie qui opérait ces wagons était le Canadian Pacific
le torrent qui passe à Sandon
le torrent qui passe à Seldon

Et les trolleys alors ?

Ah oui, les trolleys ! L’un des quatre habitants a appris qu’ils étaient à l’abandon à Vancouver, et ils allaient forcément être dégradés, saccagés, puis ils auraient rouillé éternellement ou presque dans un no-mans-land. Il a donc décidé de les mettre à l’abri ici. Bien sûr, ici aussi ils subissent le temps, mais c’est tout. Aucun tagueur ne viendra jusqu’ici les massacrer. Et, comme pour le train à vapeur, ils sont restaurés petit à petit, puis envoyés dans des musées.

vroum vroum
vroum vroum

Continuons la visite !

La maire de la ville fantôme, devant son bar gift-shop magasin maison
La maire de la ville fantôme, devant son musée gift-shop magasin général maison
Des maisons abandonnées
Des maisons abandonnées, mais maintenues en état par les quatre passionnés, en attente d’habitants
Ghost Town : Sandon, BC
Ghost Town : Sandon, BC

Et le plus chouette dans tout ça, c’est que toute la visite est gratuite !

 

 

 

4 réactions au sujet de « Pourquoi ces vieux bus de Vancouver sont en pleine forêt »

  1. Je savais que cette partie du Canada m’aurait plu!! Mais 10 jours trop tôt par rapport à ma fenêtre de vacances potentielles…

    Superbe cette visite de Sandon!

    Merci

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.