Au milieu du lac Nicaragua

Au milieu du lac Nicaragua

Vue du volcan depuis le ferry, pendant la traversée vers Ometepe
Vue du volcan depuis le ferry, pendant la traversée vers Ometepe

Le lac Nicaragua est un immense lac au milieu du pays éponyme. Au milieu de ce lac (enfin presque au milieu), il y a l’île d’Ometepe. Pour y aller, on prend le ferry. Le vent a poussé l’eau pour faire des vagues mais pas assez pour nous faire peur, on est loin des souvenirs houleux de notre traversée de la Mer de Chine en plein typhon.

La vue depuis le bateau est très jolie : il y a donc le lac et l’île avec ses deux volcans. Celui de gauche est encore un peu actif, il fume, mais pas de lave ici. Puis arrivés au port, pour rejoindre notre hôtel, on monte dans un truc bizarre…

Cette chose a un nom : c’est un tuk-tuk. Vous en avez peut-être déjà vu en Asie du Sud-Est où ils sont légion, mais ce n’est pas le seul endroit de la planète où on en trouve, preuve en images ! C’est une sorte de mobylette tricycle avec un toit et un pare-brise, mais sans portes.

Une fois arrivés, on pose nos bagages, mais ce n’est qu’une étape. En effet, pendant que certain(e)s vont profiter du beau soleil pour prendre une pause, Eve et moi on va faire un tour jusqu’à une super source cristalline aménagée.

Pour s’y rendre, on pourrait prendre le chicken bus, mais je me dis que c’est l’occasion d’être sur une île où il y a peu de circulation pour faire une balade en scooter ! Et c’est parti !

En route pour la source !
En route pour la source !

 

la route traverse la piste de l'aéroport
la route traverse la piste de l’aéroport

La route de l’île (il n’y en a qu’une ou presque) traverse l’aéroport local au sens littéral : on croise la piste en plein milieu.

Insolite !

Un peu plus loin dans un village, une maison est recouverte de portraits de héros révolutionnaires. C’est qu’on ne rigole pas avec les héros, monsieur.

Le mur des héros
Le mur des héros
vive la révolution !
vive la révolution !
route pavée sur l'île d'Ometepe
route pavée sur l’île d’Ometepe

Et on continue notre découverte de l’île, mais comme il fait très chaud et qu’on faim en plus, on s’arrête à une pulperia.

C’est quoi ça ?

Une pulperia, c'est un endroit où on peut acheter des fruits
Une pulperia, c’est un endroit où on peut acheter des fruits

Une pulperia, c’est une petite bicoque où un gentil monsieur (ou une gentille dame) vend des fruits frais, des boissons, et quelques trucs pour agrémenter. On se fait plaisir : banane et pastèque, miam !

Juste à côté, une petite école, les enfants viennent manger à la pulperia à midi ! La route est pavée depuis le début. C’est bizarre comme effet ça fait vibrer les mains sur le guidon.

Il y a peu de circulation. Les rares voitures donnent un coup de klaxon avant de doubler (j’ai déjà vu faire ça sur d’autres îles).

Le long de la route, Eve repère des singes dans les arbres. On s’arrête les regarder.

Eve a vu du mouvement !
Eve a vu du mouvement !
des singes dans l'arbre
des singes dans l’arbre

Nous reprenons la route à pleins gaz (40 km/h maxi, la qualité de la route se dégrade petit à petit, ça devient maintenant un chemin de cailloux poussiéreux…) avec une Eve radieuse de faire du scooter ! On croise des locaux qui se déplacent à cheval.

 

Victoire !

statuette à l'entrée de la source
statuette à l’entrée de la source
l'accès à la source
l’accès à la source

Et voici enfin la fameuse source. Elle a été aménagée en une grande piscine naturelle. C’est très joli ! Une étrange statuette marque l’entrée et donne le ton. Ici, on respecte les traditions. L’eau de la source est claire comme du cristal. Son nom est « Ojo de Agua » ce qui veut dire « œil d’eau ». L’eau bien fraîche ça fait vraiment du bien avec le soleil qui tape. On se régale !

la source crystal water
la source crystal water : baignade fraîche ça fait du bien !

Pendant ce temps, à l’hôtel

Pendant qu’on fait trempette, à l’hôtel… ça se baigne aussi ! Après tout, un peu de détente, c’est bien aussi !!

Piscine et coucher de soleil...
Piscine et coucher de soleil… (recto)
Le volcan vu depuis l'hôtel
Le volcan vu depuis l’hôtel (verso)

Une fois de retour, on fait un petit tour de scooter avec Audrey aussi.

Ah, rien à redire, c’est vraiment chouette le Nicaragua !

 

4 réactions au sujet de « Au milieu du lac Nicaragua »

  1. Réflexion suite à la vidéo d Eve sur son scooter:

    Chevauchant son fier destrier, cheveux blonds au vent, Eve parcourt le monde à la découverte des merveilles de ce monde.

    Qui pourra l arrêter dans cette quête formidable du bonheur de la vie, de la liberté du voyage et de l introspection personnelle ?

    Personne, non personne sauf la panne d essence 😆

    La source était loin ? Des paysages absolument sublimes en tout cas. Il ressort des photos et des vidéos, un calme et une douceur de vivre que nous voyons que très rarement en Europe.

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.