Road trip : la traversée du Texas

Road trip : la traversée du Texas

Le Texas, c’est immense. Et on le traverse dans la grande diagonale : de Houston jusqu’à Fort Worth (à côté de Dallas), puis jusqu’à Amarillo (la route 66), et enfin jusqu’au Nouveau Mexique en direction du Nord. Donc, déjà 1200 km juste pour sortir du Texas !!

Walnut Grove
Walnut Grove
Immenses lignes droites typiques des USA : c'est plat le Texas
Immenses lignes droites typiques des USA : c’est plat le Texas

Dallas, ton univers impitoyable

On ne vous refera pas la chanson, vu qu’on est allés à Fort Worth, qui est à peine plus à l’Ouest. 

Mais qu’est ce qu’on va faire dans ce bled ? Bah, déjà, il n’y a rien de trépidant à Dallas à part de rigoler au sujet de la série-fleuve. Donc, autant aller à Fort Worth. Là, on y trouve deux choses qui nous intéressent, et qui sont un peu plus originales :

  1. Les fameux Stockyards, où des vaches aux cornes géantes (typiques du Texas) sont amenées chaque jour
  2. L’un des deux seuls endroits où sont imprimés les billets américains : le Bureau of Engraving and Printing.

Mais on l’a dit plus haut, c’est impitoyable. Donc, le n°2 on abandonnera car on est dimanche et c’est fermé le dimanche. Mais en plan B, on ira voir la même chose à Washington (sans Armelle, qui arrivera pour le week-end).

Les Stockyards de Fort Worth

l'équipe prête à rouler
l’équipe prête à rouler

Pour aller visiter les stockyards et le « défilé » de vaches, on aurait pu faire facile et s’y rendre en voiture. Mais pour pousser un peu le curseur, on a décidé de coupler ça avec une initiation au Segway pour les filles. On s’est donc baladés deux heures en Segway dans Fort Worth : du centre-ville aux parcs et jusqu’au « Cowtown » justement.

L’endroit n’a pas beaucoup changé depuis l’époque héroïque des cow-boys du far west.

mais oui, ça roule aussi dans l'herbe ce truc
mais oui, ça roule aussi dans l’herbe ce truc
Devant chez Billy Bob's le fameux dancing
Devant chez Billy Bob’s le fameux dancing
Au coeur de la Cowtown, aux stockyards
Au coeur de la Cowtown, aux stockyards
Tu as vu la taille de ces cornes ?!
Tu as vu la taille de ces cornes ?!

En route pour la route !

On reprend la voiture et la highway pour rejoindre maintenant Amarillo, où notre trajet va croiser la route 66. (C’était un zeugma. Merci Desproges !)

Au détour d’un magasin (il faut bien faire du ravitaillement), on découvre le slogan du Texas : « Everything’s bigger in Texas ». Et preuve à l’appui, au rayon d’à-côté…

Everything's bigger in Texas
Everything’s bigger in Texas : « tout est plus gros au Texas »

Eolienne au Texas
Eolienne au Texas

Au bord de la highway, on voit les fameuses éoliennes. Certains points rappellent un peu l’Australie, en moins sec. Bon je vous rassure, il y a aussi des centaines d’éoliennes « modernes ».

Amarillo et le steak gratuit

Mais on approche d’Amarillo, et de son steak géant gratuit. Géant, au Texas, ça veut dire 72 oz, soit plus de 2 kg de bœuf ! Je vous avais prévenu qu’ici, tout est plus gros.

The Big Texan
The Big Texan

Le steak est gratuit si vous arrivez à le finir (tout seul) en moins d’une heure. Sinon, c’est 72$ (+taxes). Ah oui j’ai oublié de vous dire, mais peut-être que vous le saviez déjà : aux Etats-Unis, tous les prix sont hors taxes. Donc, quand arrive l’addition, vous avez toujours une surprise. Pour moi petit français habitué aux prix TTC, j’appelle ça de l’escroquerie, ici on appelle ça du business 😉 mais bon puisqu’ils sont encore au système des pieds-pouces-livres-onces, on leur pardonne !

Le resto où se passe cette affaire de steak gratuit, c’est (roulement de tambours) The BIG Texan. Forcément ! Le lieu est mythique, et puisqu’il est sur la route 66, c’est une bonne opportunité pour s’arrêter manger. Il est 3h de l’après-midi, mais ça n’arrête pas le pèlerin. Non, parce que je vous ai tout raconté en un seul article, mais ça fait déjà trois jours qu’on roule aux USA.

The Big Texan
The Big Texan et sa mascotte-vache (géante bien sûr)
le motel de The Big Texan
le motel de The Big Texan
à bon Texan, bonne grosse voiture.... à cornes !
à bon Texan, bonne grosse voiture…. à cornes !

Attention, qu’on ne me comprenne pas de travers : je trouve ça marrant et on pourrait avoir envie de critiquer, mais les texans avec qui j’ai été en contact ont absolument tous été remarquablement accueillants et ultra-professionnels.

dès l'entrée, le ton est donné : un immense hall avec des attractions et même une boutique souvenir
dès l’entrée, le ton est donné : un immense hall avec des attractions et même une boutique souvenir

En un mot : géants !

Dans l’Antre du Steak

Oui, on est donc bien allés manger au Big Texan, mais non, nous n’avons pas relevé le défi. La table dédiée est sur une estrade, au milieu du resto. Ceci dit, les portions servies pour les petits joueurs sont déjà énormes. Buffalo grill peut retourner pleurer en douce, il fait pitié. Le steak du menu enfant fait déjà plus de 240 grammes…

des machines à sous en plein resto
des machines à sous en plein resto
la table du défi et les horloges
la table du défi et les horloges
Eve, Chloé, et leurs petites portions
Eve, Chloé, et leurs petites portions
The Big Texan, une autre partie du hall
The Big Texan, une autre partie du hall
Chrystel au Big Texan
Chrystel flashée au Big Texan (la bière est la plus petite du menu)

Autant dans la salle de resto la déco est très « classique far west », autant elle est assez originale à d’autres endroits !

 

Un petit motel
Un petit motel, tout petit…

Immense motel

Quand on a mangé ça, on ne pense qu’à dormir pour digérer. Direction notre petit motel. De l’accueil à la chambre, plus de 2 minutes de marche en ligne droite ! C’est le Texas, on vous dit ! Je vous fais grâce de la description du petit déjeuner…

Et voici la vidéo qui vous fait visiter le couloir !

Mais je vous laisse, car demain je vous emmène voir un (gros) plantage de Cadillac !

 

 

 

 

8 réactions au sujet de « Road trip : la traversée du Texas »

  1. J’ai trouvé la vidéo sur le motel assez angoissante … Le couloir sans fin, comme dans les mauvais rêves !😱

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.